Artiste français mais avant tout Caennais, le rappeur Orelsan rend hommage à sa « ville aux 100 clochers » dans nombreuses de ses créations. Lieux emblématiques, spots de tournage de films ou de clips en passant par les paroles de ses chansons, suivez-nous dans les pas du phénomène Orelsan à Caen !

Orelsan en mosaïque dans les rues de Caen

C’est au street artist lyonnais In the woup que nous devons les 5 mosaïques représentant Orelsan dans un style emprunté à l’Univers de Mario Bros. Réparties dans des endroits symboliques pour le rappeur, ces petits personnages sont des clins d’œil à ses clips et à ses chansons. Saurez-vous tous les trouver ?

Notre itinéraire commence à proximité du collège Henri Brunet, avenue du 6 juin où le père d’Aurélien Cotentin a été principal à partir de 1998, année d’arrivée de la famille du rappeur à Caen. Originaire d’Alençon, Orelsan est arrivé à 16 ans dans sa ville de cœur.

Et c’est ici que nous croisons notre premier personnage. Avez-vous trouvé la référence ?

Réponse ici : https://www.youtube.com/watch?v=mFDDJ1ClGaQ

Premières scènes musicales au Cargö

Sur le quartier de la Presqu’île de Caen, nous nous arrêtons devant le Cargö, scène de  musiques actuelles dans laquelle Orelsan s’est produit pour la première fois le 09 octobre 2008 quelques mois avant la sortie de son 1er album Perdu d’avance.

Une fresque de street art sur la Presqu’île

En continuant sur la presqu’île, nous tombons sur la grande fresque murale dédiée à Orelsan et à son 4ème album Civilisation (2021). Créée en janvier 2022 par les street artistes Solice et Horss, cette fresque fait référence au rappeur, à son dernier album et à sa passion pour Dragon Ball Z. Le visage en noir et blanc a été réalisé par Horss et le reste de la fresque par Solice.

Sur le port de Caen

On reprend la direction du centre-ville pour longer le port de plaisance. Haut lieu des soirées animées caennaises, le quai Vendeuvre concentre une variété de bars pour passer la soirée entre amis. Une mosaïque d’In the woup se cache là aussi sur les murs du bassin Saint-Pierre représentant Raelsan, personnage issu du clip du même nom.

« Quelques mecs de la fac en troisième mi-temps,
Qui devraient pas trop s’approcher du bord,
Quand ils vont s’terminer sur le port, 
Dans les quelques bars qui servent encore »
Dans ma ville on traîne – 2017

« 5h du mat’ sur le port, un dernier shot, c’est pour ma ville ! »
Du propre – 2022

Dans les rues pavées du centre

En passant par le centre historique, on découvre un visage de Caen différent du « béton » souvent cité dans les chansons d’Orelsan. Les immeubles de l’architecture de la Reconstruction laissent place aux églises en pierre de Caen et aux ruelles pavées.

Rue Froide à Caen

Un réceptionniste à part

Profitons d’être dans le centre historique pour passer devant l’Hôtel des Quatrans où le jeune Aurélien était veilleur de nuit.

À cette époque, Clément, le petit frère d’Orelsan le filme et le questionne derrière son comptoir d’accueil. Les images seront utilisées des années plus tard dans la série documentaire : « Montre jamais ça à personne » sortie en 2021.

Pour le tournage du film « Comment c’est  loin » en 2015, c’est à l’Hôtel de France (toujours à Caen) que sont tournées les images représentant cette partie de la vie d’Orelsan.

Face à l’Hôtel des Quatrans, ne manquez pas la mosaïque représentant un personnage avec une baguette de pain sous le bras. Vous avez la référence ? Ce sont les baguettes que le rappeur cuisait pour les petits déjeuner des clients de l’hôtel.

Le Château de Guillaume et ses douves

Dans Casseurs Flowters Infinity (2022), Orelsan répond à Gringe « j’suis l’plus connu d’ma ville avec Guillaume le Conquérant». Et c’est bien au Duc de Normandie devenu roi d’Angleterre que Caen doit son château et ses deux abbayes. Des douves sèches font le tour de la forteresse offrant une vue impressionnante en contre-plongée sur les remparts. C’est aussi au pied du château qu’est tournée une partie du clip Du propre (2022).

« D’vant l’épicerie, celle qu’est toujours ouverte,
Près du château, ses douves et ses légendes urbaines»
Dans ma ville on traine – 2017

L’université et le skate

Un peu plus haut, passons devant le campus 1 de l’Université de Caen. Ville résolument étudiante, c’est aussi à Caen qu’a lieu le plus grand carnaval étudiant d’Europe chaque année au mois d’avril. Orelsan, habillé d’un t-shirt du Stade Malherbe, s’y est d’ailleurs offert un bain de foule que l’on peut voir à la fin de la saison 2 de sa série documentaire.

Comme un clin d’œil à la passion du rappeur, face à l’emblématique statue du phénix, se trouve un skate parc où de nombreux jeunes aiment se retrouver pour glisser.

« J’regardais par la fenêtre, enfermé dans ma chambre,
J’priais pour la fin d’l’averse et aller faire d’la rampe »
La pluie – 2017

Sauce magique, beau gosse ?

Cette journée sur les traces d’Orelsan nous a ouvert l’appétit. Direction le kebab le plus célèbre de France : Le Magic Beau Goss.

Ouvert en 2005 sous le nom Les délices de la Tour (en référence à la Tour Leroy située en face), le kebab a changé de nom en 2017 pour reprendre la phrase fétiche d’Ismaïn, son gérant. Chaque commande était accompagnée d’un « sauce magique, beau gosse ? ». Après avoir dégusté le kebab réalisé avec amour par les BG, levez les yeux ! Vous verrez alors une dernière mosaïque représentant Orelsan dans son clip Basique, Simple (2017)

« Ah bah, c’est du propre […]
C’est pour ma ville, sauce magique, beau gosse (sauce magique, sauce magique) »
Du propre – 2022

Un petit souvenir caennais

Pour emporter un petit bout de Caen avec soi, nous faisons un tour à la boutique souvenir de l’Office de Tourisme. On y déniche des affiches originales de la ville, t-shirts collectors et autres produits faisant référence à la capitale normande.

Au chef raide

Pour la soirée, rendez-vous dans un bar emblématique de Caen : Au Chef Raide. Connu pour ses soirées blind-tests et son Embuscade (cocktail caennais), le bar a servi de lieu de tournage pour le film « Comment c’est loin »(2015) où Orelsan et Gringe arrivent enfin -lors de la scène finale- à écrire leur chanson alors que le bar est fermé. Au Chef Raide devient alors l’Embuscade le temps du film.

Des visites « Caen à la sauce Orelsan »

Vous voulez en savoir plus sur Caen et sur ses liens avec le chanteur ? Suivez Romain, guide conférencier de Normandie Visite dans sa visite guidée « Caen à la sauce Orelsan ». La petite histoire à travers la grande via un parcours ponctué d’anecdotes musicales.

Prochaines dates de visites à venir…

On conclura avec cette belle déclaration d’amour d’Orelsan à sa ville de Caen :

« Au fond, j’crois qu’la Terre est ronde
Pour une seule bonne raison
Après avoir fait l’tour du monde
Tout c’qu’on veut, c’est être à la maison »

La terre est ronde – 2011

Dans les pas d’Orelsan à Caen

On aime

  • Reconnaître les lieux de tournages des clips et de films
  • Découvrir Caen sous un jour meilleur
  • Trainer dans les rues de Caen entre deux mondes en suspens