Les plages du Débarquement en Normandie, sont les témoins de combats meurtriers entre les alliés et les allemands. Arrêtez-vous dans les trois cimetières militaires britanniques
d’Hermanville, de Cambes-en- Plaine et de Saint-Manvieu pour rendre hommage à ces soldats qui se sont sacrifiés pour libérer la ville de Caen.

Le cimetière militaire d’Hermanville en Normandie, témoin des combats du Débarquement

Le D-day, les soldats britanniques du South Lancashire Regiment décident d’attaquer à Hermanville-sur-mer, au niveau de la Brèche, seul endroit de la côte sans récifs. Mais c’est un combat très meurtrier qui se déroule, car les allemands ont construit des souterrains entre leurs fortifications, et résistent pendant 2 heures ! La ville d’Hermanville-sur-mer est alors libérée, mais avec beaucoup de pertes dont le Lieutenant-Colonel Burbury qui dirigeait le South Lancashire Regiment, fusillé en traversant la plage de Sword Beach.

Aujourd’hui, ce sont 1005 soldats qui sont enterrés dans le cimetière d’Hermanville-sur-mer. En vous baladant dans ce lieu, vous remarquerez qu’il n’y a pas seulement des anglais inhumés, mais aussi des canadiens, des australiens et des français comme Raymond Dumenoir, Augustin Hubert et Emile Renault. Au bout du cimetière, arrêtez-vous devant la plaque retraçant en détails les opérations militaires du Débarquement en Normandie.

Le cimetière militaire de Cambes-en-Plaine et ses 224 soldats britanniques

Avant la libération de Caen, un combat important s’est joué à Cambes-en-Plaine le 7 juin 1944 pour libérer la ville. Une mission qui est mise en péril, lorsqu’ils rencontrent les SS de la Hitlerjugend, les soldats des jeunesses hitlériennes… Obligés de reculer, ils se retrouvent à Cambes-en-Plaine. Le 9 juin, les irlandais décident de libérer le village, mais ils sont pris au piège dans un petit bois par les allemands, et le nombre de morts est considérable… Un mois après, l’Opération Charnwood permet de libérer la ville de Caen le 9 juillet 1944.

C’est dans l’ancien parc du château, entre Caen et Lion-sur-mer que se situe le cimetière militaire britannique de Cambes-en-Plaine. Les 224 soldats tombés au combat durant l’Opération Charnwood sont enterrés ici, face à la Croix du Sacrifice. Lieu calme entouré de bouleaux, vous pourrez rendre hommage à ces hommes tués entre le 6 juin et le 19 septembre 1944, devant la stèle en mémoire aux soldats du 2nd Bataillon du Royal Ulster. Vous pourrez également observer un autre monument en l’honneur des soldats de la 59th Staffordshire Division et de la 3rd British infranty Division, qui ont libéré Cambes-en-Plaine le 9 juin 1944.

Mémoire de l’Opération Epsom au cimetière militaire de Saint-Manvieu-Norrey

Pour libérer la ville de Caen, il fallait aussi arriver par le sud. Les écossais mettent alors en place l’Opération Epsom pour s’emparer de la plaine de Caen, de Saint-Manvieu et de Cheux au Sud-Ouest de Caen. Même si de nombreux ennemis sont tués du 26 au 30 juin 1944, l’Opération Epsom se révèle être un échec, face aux ennemis et aux conditions météorologiques déplorables…

Le cimetière militaire britannique de Saint-Manvieu-Norrey est l’un des plus grands de Normandie. Dans ce lieu, reposent au total 2 183 soldats Britanniques, Canadiens, 1 Australien et des Allemands morts lors de l’Opération Epsom. A l’extérieur, la même plaque qu’au cimetière d’Hermanville explique les opérations menées durant le Débarquement en Normandie. A votre arrivée, un message gravé sur la plaque du souvenir donne le ton : « Their name liveth for evemore » (« Leur nom vivra à jamais ») …