Pour cette expérience, on vous emmène à la découverte de la Chocolaterie et Biscuiterie Gourm’handi’ses à Caen. Un établissement insolite puisque les produits sont issus d’un ESAT (Etablissements et Services d’Aide par le Travail). En achetant des produits fabriqués dans leurs ateliers, on aide à l’intégration des personnes handicapées mentales dans la société. Pour en savoir plus, nous avons eu rendez-vous à l’ESAT de l’APAEI de Caen à Colombelles où nous rencontrons Damien Yung, directeur.

45 travailleurs au sein de l’atelier

L’APAEI est une association, délégation de service public et reconnue d’utilité publique. Elle a fêté ses 60 ans en 2017. L’ESAT gère 3 sites, tous spécialisés autour du champ du handicap mental et emploie 115 travailleurs. Chacun a un projet personnalisé pour obtenir plus d’autonomie.

Encadrés par des moniteurs et éducateurs, les employés étaient d’abord dans le conditionnement de papeterie ou industrie mécanique. Puis un tournant s’opère vers l’alimentaire il y a 20 ans.

« Les premiers essais de la chocolaterie démarrent en 1999. La volonté était de maîtriser l’activité de A à Z et de ne plus dépendre d’une entreprise. Cela permet de changer le regard sur le handicap. Montrer que l’on peut faire des choses maîtrisées comme des chocolats y compris par des travailleurs handicapés » explique le directeur.

Des produits locaux et de qualité

L’activité est en effet globale : de la sélection des matières premières à la fabrication, en passant par l’élaboration des recettes, et enfin le conditionnement et la vente.
« Nous renouvelons régulièrement les recettes et emballages pour ne pas laisser les usagers s’installer dans une routine. Cela permet de faire évoluer leur faculté d’adaptation. » 45 personnes travaillent à l’atelier aussi bien à la chocolaterie qu’à la biscuiterie et la boutique. Ils sont encadrés par 6 personnes. « Le plus gros de l’activité est à l’approche de Noël jusqu’à Pâques. Hors saison, nous en profitons pour retravailler les recettes, entretenir les machines… Et depuis peu, produire une nouvelle gamme de produit. »

Le sablé de Caen

L’an dernier, un petit nouveau est arrivé. La production du sablé de Caen permet d’étaler la fabrication sur toute l’année. C’est une recette des années 1920 retrouvée dans des récits. Elle a été peu exploitée car elle est longue à réaliser. Des jaunes d’œufs durs sont nécessaires dans la préparation pour donner une pâte très sèche. « Pour nous c’est une aubaine ! Cela décuple le temps d’activité des travailleurs et demande beaucoup de manuel. C’est ce que nous recherchons pour occuper les employés sur des actions simples. »
Et le biscuit a du sens, c’est une recette traditionnelle et locale.
Les sablés sont déclinés avec de la cannelle, du caramel, du chocolat… Et il existe aussi d’autres biscuits comme des cookies, palets et autres petits fours sucrés. Et bien sûr une grande diversité de chocolats !

Une boutique pour vendre les produits

Boutique Gourm'handi'ses

La boutique Gourm’handi’ses a ouvert fin 2006. Là aussi, la volonté était d’insérer des travailleurs handicapés dans la société d’où l’implantation du magasin en centre-ville. Les prix des produits sont fixés de façon à ce qu’ils soient accessibles par les travailleurs. Un salon de thé accueille les clients pour déguster les produits autour d’une boisson chaude. Un endroit également investi par les travailleurs pour qu’ils puissent se retrouver.

L’intérêt de ces produits est multiple. Ils sont de qualité, solidaires et locaux !
Alors pour un bel achat pour les fêtes de fin d’année, pensez local et solidaire en faisant un tour à la chocolaterie Gourm’handi’ses.

Infos pratiques

Gourm’handi’ses
10 rue de la Fontaine – 14 000 Caen
02 31 86 43 78
gourmhandises@apaei-caen.org
www.gourmhandises.apaei-caen.org