C’est pendant le Débarquement que se jouent les deux plus grandes batailles de chars de la Seconde Guerre Mondiale à Caen la Mer : l’Opération Goodwood et l’Opération Totalize. Pour le Général Eiseinhower « C’est l’une des plus grandes tueries de la guerre». Revenez sur les sites de ces batailles dans les villages de Bourguébus, Grentheville, Saint-Aignan-de-Cramesnil et Tilly-la-Campagne.

L’Opération Goodwood, la bataille de chars la plus meurtrière de Normandie

Après l’Opération Charnwood qui a permis de libérer le sud de Caen, le nord de la ville est toujours occupé par les Allemands. L’Opération Goodwood est alors mise en place par le Général Montgomery, afin de s’emparer de l’est de Caen à l’aide de 1350 blindés. Et c’est cette mission qui permettra aux alliés d’attirer les allemands à l’est, pour que les américains puissent lancer l’Opération Cobra !

Dès le petit matin du 18 juillet 1944, les forces aériennes anglaises bombardent la plaine de Caen ! Les chars alliés se font alors facilement repousser par les soldats allemands vers Bourguébus. Ce village étant situé en hauteur, c’est un point stratégique pour l’artillerie allemande qu’ils appellent « la crète de Bourguébus ».

Après deux jours de combats sanglants, l’Opération Goodwood est un échec, dû à des mauvaises conditions de circulation, et les Allemands n’ont perdu que 100 chars. Les Britanniques eux ont perdu 400 chars et plus de 5500 hommes. Par la suite, Goodwood permet aux américains de mettre en place l’Opération Cobra pour libérer la Bretagne.

Aujourd’hui, les villages de la plaine sud de Caen ont été entièrement reconstruits. En vous baladant dans le village de Bourguébus, vous tomberez sur un vestige de l’ancienne Eglise Saint-Vigor qui a été partiellement détruite durant la Bataille de Normandie. En face de la Mairie, arrêtez-vous devant la Stèle du 20 juillet 1944 pour rendre hommage aux alliés qui ont libéré Bourguébus. Une stèle des libérateurs est aussi présente devant la mairie de Grentheville.  

L’Opération Totalize : quand les alliés attaquent de nuit !

C’est après l’échec de l’Opération Goodwood que les canadiens, anglais et polonais lancent l’Opération Totalize. Toujours pour libérer le sud de Caen, le Général Simonds, chef du Llnd Canadian Corps met en place une nouvelle tactique. Il décide d’attaquer de nuit et d’utiliser de l’infanterie mécanisée, pour rendre les véhicules blindés plus lourds.

Le 7 août 1944, les canadiens affrontent les forces allemandes à l’ouest de la route Caen-Falaise, mais les polonais à l’Est se font encercler par les canons anti-chars des Allemands.

Le lendemain, à Saint-Aignan-de-Cramesnil, Michael Wittman, le plus redoutable des chefs de chars nazis de la Seconde Guerre Mondiale meurt dans son véhicule Tigre 007. « L’As des chars » est alors tué par le soldat Ekins, artilleur âgé de seulement 21 ans…

Durant la dernière phase, une mauvaise trajectoire des chars alliés fait échouer la mission. Mais, Totalize a permis d’attirer les allemands vers Falaise, qui mettent fin à l’Opération Lüttich vers la région de Mortain. L’Opération Totalize, tout comme Goodman a été très sanglante. Les alliés ont d’ailleurs perdu 1256 hommes et 145 chars.

Tilly la Campagne est le village qui a connu le plus de dégâts après le Débarquement de Sword Beach. En revenant sur le site de la bataille, à Saint-Aignan-de-Cramesnil libéré le 8 août 1944, vous pourrez retrouver « la Plaque Northamptonshire Yeomanry », stèle créée en hommage aux libérateurs.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies http pour vous proposer des contenus adaptés à vos saisies dans le site ou des marqueurs d'analyse d'audience pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies http pour vous proposer des contenus adaptés à vos saisies dans le site ou des marqueurs d'analyse d'audience pour réaliser des statistiques de visites. Pour en savoir plus et paramétrer votre navigateur vous pouvez consulter les sites suivants : https://www.cnil.fr/fr/cookies-traceurs-que-dit-la-loi et http://www.allaboutcookies.org/fr/

Fermer